Espace de vie intérieur

Faire de son espace de vie une possibilité de grandir intérieurement.

blog1

Corps et Feng Shui

Nous sommes un corps. Que nous le voulions ou non, nous sommes ce corps là, et pas un autre. Qu’importe le jugement que nous lui portons, si nous le célébrons ou le maltraitons. Notre corps est notre terre, il nous ramène à qui nous sommes, avec nos limites et nos forces. Bien souvent, nous ne l’habitons que partiellement. Nous désinvestissons notre corps pour ne plus le sentir, plus le souffrir. Nous le fuyons pour nous réfugier dans le mental, avec qui tout est possible.

Que se cache-t-il derrière cet usage limité du corps ? Nos attitudes, nos raideurs parlent de qui nous sommes. Ce corps qui est un livre ouvert sur notre histoire personnelle, est-il possible de l’écouter ?

Toutes les questions relatives à notre corps peuvent se poser pour notre habitat. Une maison est un organisme vivant. Un recoin délaissé est un espace qui meurt et qui finit par affecter l’ensemble de notre lieu de vie, tout comme une partie de notre corps oubliée, finit par s’insensibiliser créant un déséquilibre plus global. Quel est ce coin de notre maison que nous n’occupons pas ? et ce meuble abîmé que nous ne voyons plus ? Ou s’arrête la conscience de notre espace, ou se limite la conscience de nous même ?

blog2

Notre façon de vivre l’espace n’est qu’un reflet de la façon d’habiter notre corps. Un Feng Shui thérapeutique travaille sur ce lien étroit entre espace et corps : l’espace comme une seconde peau, qui révèle et protège autrement l’intériorité. En travaillant sur l’espace, c’est le corps qui est en question : la posture, la structure, la possibilité ou l’impossibilité de se mouvoir. Notre structure corporelle, tellement déterminante de notre façon de vivre, prend des années à se construire, et autant d’années à bouger. C’est en travaillant quotidiennement que l’on se donne une chance de transformation véritable. Or, toucher à l’espace renverse le rapport «corps-espace». Des transformations intérieures s’opèrent peu à peu, car les gestes et mouvements de la vie quotidienne sont bouleversés et fluidifiés par ce nouveau rapport à l’espace.

Le Feng Shui est une forme d’ergonomie humaniste, qui prend en considération l’histoire d’un individu, et sa façon parfois de se construire un monde limité. « Comment recréer chez soi un espace de liberté ? » est la question de fond. Etre heureux passe déjà par un sentiment de liberté vécue, de liberté incarnée dans l’espace et dans le corps.

Faire son Feng Shui est un chemin de conscience corporelle au quotidien, qui transforme la vie de l’intérieur en proposant un nouveau rapport au monde.